faq

Votre formation au sein de votre auto-école CLASS’DRIVE débutera par une évaluation initiale obligatoire réalisée en partie en voiture et via un outil informatique conçu par des experts.

Les objectifs :

– Evaluer le niveau à la conduite d’un véhicule de catégorie B afin de déterminer le nombre d’heures de formation nécessaires ;

– Répondre à l’obligation réglementaire du R245-2 du Code de la Route (Arrêté du 5 mars 1991).

Cette évaluation d’une durée d’1 heure est obligatoire pour toute personne âgée de :

– Au moins 15 ans, souhaitant débuter une formation à la conduite accompagnée ;
– Au moins 17 ans, souhaitant débuter une formation traditionnelle ou supervisée.

L’auto-école CLASS’DRIVE est membre du club Rousseau et peut donc désormais vous proposer l’accès à pass rousseau.
C’est l’outil idéal pour une formation au code en ligne, à domicile, au lycée ou dans les transports ! Pass Rousseau fonctionne sur smartphone, tablette et ordinateur.
L’auto-école CLASS’DRIVE vous propose la formule Class’Code A comprenant :
– 10 Cours Thématiques
– 120 Séries, 2400 Questions
– Corrections commentées et animées
– Messagerie pour garder le lien avec votre Formateur Class’Drive
– 6 examens Blancs
– *La Garantie Réussite
*En cas d’échec, l’inscription à l’examen est remboursée !
(Remboursement soumis à condition, voir notice garantie réussite)

Lors de votre inscription, nous vous transmettons vos identifiants Pass Rousseau qui vous permettent de vous connecter depuis le site de l’auto-école CLASS’DRIVE afin de réviser grâce à de nombreux cours et de vous entraîner au code de la route en ligne.

Le permis de conduire est doté d’un capital maximal de 12 points, acquis de manière progressive au cours de la période probatoire. Le nombre de points est réduit automatiquement à la suite d’une ou plusieurs infractions pour lesquelles le retrait est prévu par le code de la route. Son objectif est avant tout de responsabiliser les conducteurs sur les voies de circulation et de pénaliser ceux dont les comportements peuvent mettre en danger les autres.
Les différentes catégories :
La catégorie AM, permet de conduire dès 14 ans des cyclomoteurs (motocyclettes de moins de 50 cm3) et des voiturettes (quadricycles légers).
La catégorie A1, permet de conduire des motocyclettes de 50 à 125 cm³ dès l’âge de 16 ans.
La catégorie A2, est destinée à tous les conducteurs, dès l’âge de 18 ans, de motocyclettes, avec ou sans side-car, d’une puissance n’excédant pas 35 kW et dont le rapport puissance/poids est inférieur à 0,2 kW/kg. Ces motocyclettes ne doivent pas être issues d’un modèle développant plus de 70 kW. Le permis A2 est également accessible aux deux-roues automatiques.
La catégorie A, est délivrée aux titulaires de la catégorie A2 du permis de conduire depuis plus de deux ans et qui peuvent attester avoir suivi une formation de 7h. Cette catégorie permet de conduire une motocyclette avec ou sans side-car dont la puissance n’excède pas 73,6 kW, ainsi que les tricycles sans limitation de puissance et les quadricycles à moteur de puissance maximum de 15 kW.
La catégorie B, autorise, dès l’âge de 18 ans, la conduite :
des véhicules dont le PTAC (poids total autorisé en charge) est inférieur ou égal à 3,5 tonnes ;
un véhicule sur lequel peut être attelée une remorque dont le PTAC est inférieur ou égal à 750 kg ;
La catégorie C, concerne les véhicules de plus de 3,5 tonnes. Il faut être titulaire de la catégorie B, et pour les catégories C et CE avoir au moins l’âge de 21 ans.
La catégorie C autorise la conduite des véhicules affectés au transport de marchandises ou de matériel dont le PTAC (poids total en charge) est supérieur à 3,5 tonnes.
La catégorie CE permet, en outre, d’atteler à ce type de véhicule une remorque, dont le PTAC est supérieur à 750 Kg. Il faut être titulaire du permis C.
Il existe deux autres catégories poids lourds pour des véhicules dont le PTAC est limité (entre 3,5 et 7,5 tonnes) et que l’on peut passer à partir de 18 ans :
Le permis C1 : pour les véhicules dont le PTAC (poids total en charge) est compris entre 3,5 et 7,5 tonnes, sans compter le chauffeur. Une remorque dont le PTAC est inférieur à 750 kg peut être attelée à ce véhicule. Il faut être titulaire de la catégorie B du permis de conduire.
Le permis C1E : pour atteler, à ce type de véhicule, une remorque dont le PTAC est supérieur à 750 kg. Pour le passer, il faut être titulaire du permis C1.
La catégorie D permet de conduire des véhicules affectés au transport des personnes. Pour pouvoir prétendre à cette catégorie, il faut être titulaire de la catégorie B et avoir au moins 24 ans (21 ans en cas de formation professionnelle). La catégorie D autorise la conduite d’un véhicule comportant plus de 8 places assises (sans compter celle du conducteur) ; à ce véhicule peut être attelée une remorque dont le poids total autorisé en charge (PTAC) n’excède pas 750 kg. Conditions : être titulaire de la catégorie B du permis de conduire et avoir au moins 24 ans.
Le permis DE : même type de véhicule que précédemment cité, mais auquel peut être attelée une remorque dont le poids total autorisé en charge (PTAC) est supérieur à 750 kg.
Le permis D1 : pour des véhicules comportant au plus 16 places assises (sans compter celle du conducteur) et mesurant 8 mètres de long ; à ces véhicules peut être attelée une remorque dont le poids total autorisé en charge (PTAC) n’excède pas 750 kg.
Le permis D1E : pour les mêmes véhicules autorisés par le permis D1, mais auxquels peut être attelée une remorque dont le PTAC est supérieur à 750 kg.

L’auto-école CLASS’DRIVE propose une innovation en vue de l’apprentissage du code de la route. CLASS’DRIVE a choisi de vous l’offrir en incluant ce service dans tous ses forfaits avec code.
Il s’agit de bornes individuelles en accès libre permettant de faire des séries de code en condition d’examen ou pour travailler un thème en particulier.
Le bar à code permet de travailler une ou plusieurs séries de code à l’agence, tel un examen blanc, pour se préparer à l’épreuve théorique générale du code de la route et donc se mettre en situation.
Il permet également de se former à des séries différentes de celles proposées en salle ou sur internet.

Cette formule permet d’acquérir une solide expérience de la conduite et de gagner ainsi en confiance jusqu’à l’obtention du permis de conduire !
Comparé à la filière traditionnelle, le coût total de la formation est moins élevé.
Le taux de réussite à l’examen pratique est plus important (74% de réussite en 2017 contre 57% en filière traditionnelle).
Vous pouvez passer le permis avant les autres, à 17 ans (mais vous ne pourrez conduire seul qu’à 18 ans) !
Une fois le permis en poche, la période probatoire n’est pas de 3 ans mais seulement de 2 ans.
Vous bénéficiez de tarifs préférentiels sur votre assurance « jeune conducteur ».
L’auto-école CLASS’DRIVE propose des tarifs attrayants à son aimable clientèle.

Dans le cadre de la conduite accompagnée et de la conduite supervisée, l’auto-école CLASS’DRIVE assure un suivi pédagogique durant toute la formation
L’objectif est d’évaluer les progrès et d’approfondir la formation.
Les rendez-vous pédagogiques sont obligatoires pour l’élève et l’accompagnateur.
Lors du rendez-vous pédagogique préalable, d’une durée minimum de 2 heures, l’auto-école CLASS’DRIVE prodiguera des conseils et un guide sera remis à votre accompagnateur.
Ensuite, deux rendez-vous pédagogiques sont prévus au cours de l’apprentissage pour la conduite accompagnée. Le premier a lieu au bout de 4 à 6 mois de conduite accompagnée, le deuxième à la fin (soit après 3 000 kilomètres parcourus, soit dans les deux mois précédents la date de l’examen pratique). Ces rendez-vous comportent chacun une partie pratique (1h) et une partie théorique (2h) portant sur les expériences vécues pendant la conduite accompagnée et sur des thèmes de sécurité routière.
En ce qui concerne la conduite supervisée, un rendez-vous préalable est prévu.

Le choix de l’accompagnateur peut parfois être délicat ! Sachez qu’il n’est pas obligatoirement un de vos parents. Il peut être un oncle, un tuteur, un ami…Vous pouvez même avoir deux accompagnateurs en accord avec votre assureur. L’important, c’est qu’il s’engage à être disponible mais aussi indulgent ! Un jeune conducteur a souvent une conduite différente d’un conducteur expérimenté, surtout dans les premières semaines.


L’accompagnateur doit :

• être titulaire du permis B, en cours de validité, depuis au moins 5 ans consécutifs ;

• ne jamais avoir commis de délit routier (alcool, grand excès de vitesse) ;

• être mentionné dans le contrat signé avec l’auto-école CLASS’DRIVE ;

• avoir obtenu l’accord préalable de son assureur.

Pendant la conduite accompagnée, vous aurez entre 1 et 3 ans pour conduire au minimum 3000 km. Vous devrez régulièrement renseigner votre progression dans votre livret d’apprentissage que vous devrez pouvoir présenter obligatoirement en cas de contrôle routier avec l’autorisation de votre assureur.

Le permis voiture ou permis B est le permis de conduire le plus couramment passé et vous permet évidemment de conduire une voiture.

Mais que disent les textes ?

• Avec le permis B seul, vous pourrez conduire les véhicules automobiles dont le PTAC est inférieur ou égal à 3.5 tonnes, de 8 passagers maximum (conducteur non compris), le PTAC étant le poids total en charge du véhicule, c’est-à-dire le poids maximal autorisé, ou encore le poids du véhicule et de ce qu’il transporte (personnes, marchandises, etc.).

• Sachez que la plupart des camping-cars ont un PTAC inférieur ou égal à 3.5 tonnes et peuvent donc se conduire avec un simple permis B.

• Vous pourrez également atteler à votre véhicule une remorque dont le PTAC est inférieur ou égal à 750 kg.

• Pour les remorques et caravanes de plus de 750 kg, le permis B suffit toujours sous réserve que la somme des PTAC de l’ensemble (cumul du véhicule tracteur et de la remorque) ne dépasse pas 3 500 kg. 

• Le permis B permet également de conduire un véhicule agricole ou forestier dont la vitesse ne dépasse pas 40 km/h.

Notre programme de formation est lié au REMC
Le REMC est le socle commun de tout programme d’éducation et de formation. 
Depuis le 1 juillet 2014, le REMC vient remplacer le PNF de 1989.
C’est un référentiel de compétences issu de l’évolution des connaissances, des comportements et du contexte sociétal dans le domaine de l’insécurité routière.
Désormais, les programmes de formations et livrets d’apprentissages des catégories  ont changés..
Le REMC concerne principalement les enseignants qui peuvent participer à l’éducation de l’usager de la route tout au long de sa vie.
Les grands enjeux éducatifs portent particulièrement sur :
• L’accidentalité des jeunes de 14 à 25 ans

• L’accidentalité liée à l’usage de deux-roues motorisés

• La sécurité des usagers vulnérables
• La lutte contre l’usage de substances psycho-actives associé à la mobilité

• La poursuite de la baisse des vitesses moyennes enregistrées
• La mobilité durable et citoyenne

• Le risque routier professionnel

• Le vieillissement de la population

• En matière d’organisation pédagogique, l’approche par compétence intègre et complète la pédagogie par objectif (PPO)

Mais une compétence c’est quoi ?
Une compétence c’est la mobilisation ou l’activation de plusieurs savoirs, dans une situation et un contexte donnés (Le Boterf, 1995).
L’approche par les compétences fait référence à la matrice GDE* (Goals for Drivers’Education)
*Vous pouvez retrouver l’intégralité du REMC et la matrice GDE ici (www.legifrance.gouv.fr)

Le REMC s’articule autour de quatre compétences globales :
• assumer personnellement ses responsabilités citoyennes, juridiques et sociales

• utiliser un véhicule à moteur de façon autonome, rationnellement et en sécurité

• préparer ses trajets et conduire le véhicule dans les situations de circulation simples ou complexes

• prendre en compte les facteurs entraînant une dégradation du système homme-véhicule-environnement, prendre les décisions qui permettent d’y
• faire face, mettre en œuvre les mesures préventives.